Garorock, qu’en pensent les Marmandais ?

Posted on juin 11, 2012

0


Azim (à gauche), Olivier (en bleu), Andrea (en gris) et sa mère Geneviève, en compagnie de l’équipe de « la Tortue verte ».

Les festivaliers envahissent Marmande pendant trois jours. L’événement de l’année. On s’éclate tous en festoche, mais qu’en pensent les locaux?

Geneviève, restauratrice, attendait des retombées positives. Mais résultat, 3000 repas sur le dos, et moins de consommateurs que prévu. Elle en est certaine, « si ça ne bouge pas aujourd’hui, la viande est foutue ».
Elle reconnaît néanmoins la bonne organisation du festival : « C’est beaucoup mieux encadré que les années passées, et il n’y a pas de débordements ». Elle se réjouit de la clientèle, « beaucoup d’étudiants, tous très sympas ».
Olivier, son collègue à « la Tortue verte », trouvait choquant d’apercevoir, il y a deux ans, « des gamins à trois grammes en arrivant ». Il ne voit plus ça.
Pour les deux restaurateurs, la convivialité est ce qui importe. Comme ils ont « tous été jeunes », ils permettent aux festivaliers d’utiliser leurs toilettes, et sont heureux d’avoir des client fidèles sur les trois jours.
Andrea, le fils de Geneviève, fait partie de ces jeunes Marmandais qui attendent Garorock tous les ans. « Tout ce monde, ça fait vivre la ville », assure-t-il. Il se réjouit de la nouvelle organisation du site : « Maintenant, ça fait vraiment grand festival ». Ce soir, il ira suer au son des Bloody Beetroots et de C2C, en compagnie de son pote Azim. Ce dernier est heureux de voir « tout ce monde rassemblé pour la musique ».

Matthieu Stricot

Posted in: Reportage