Un tour dans la Glanerie (Extrait du Diselo N°14)

Posted on avril 3, 2013

2


Depuis une dizaine d’années, la Glanerie ne cesse de se développer. Cette association a même fait parler d’elle sur TF1 lors du journal télévisé du 20h. Mais qu’est-elle exactement ? La Glanerie fait partie du réseau des ressourceries françaises. Leur but : récolter des objets, les valoriser ou les détourner afin de les proposer à la vente, mais également de sensibiliser les populations au problème de la consommation.

 Image

                                                             L’intérieur de la Glanerie

Ainsi présente sur sept déchèteries du Grand Toulouse, elle récupère ce que nous avons parfois tendance à jeter trop hâtivement. Certains objets trouvent alors une seconde vie que l’on ne pourrait leur soupçonner. Notamment visible sur le site : un paravent en chambre à air. Les objets collectés peuvent être des jouets, de la vaisselle, des livres, des meubles, de l’électroménager ou encore, plus récemment : des vêtements et des vélos. Pour les objets qui ne sont pas détournés s’imposera simplement un nettoyage et une remise en état. Notons au passage que la vaisselle est nettoyée à l’eau de pluie qui est chauffée grâce à l’énergie solaire. Pour les outils utilisés dans les ateliers le maître-mot reste la récupération. Hormis des particularités comme les vis, les outils sont eux aussi des objets ayant déjà vécu. Même les bâches publicitaires peuvent être récupérées : elles sont le principal matériau de la collection Basha, composée de sacs, porte-feuilles et autres accessoires. Collection que vous pouvez notamment retrouver dans des boutiques comme Neiwa ou Brin d’Herbe, en centre-ville.

Dans cette optique de réduction des déchets, la Glanerie a pu récupérer une centaine de tonnes en 2012, mais son action environnementale ne se résume pas à cela. L’association propose des ateliers qui permettent de sensibiliser les enfants des écoles scolaires toulousaines, ou permet encore aux particuliers de créer des meubles en carton. Les divers ateliers et leurs dates respectives sont disponibles sur le site de la Glanerie. Développer ces ateliers et notamment les groupes de bénévoles est une des espérances de l’association, soucieuse d’augmenter également le tonnage de déchets récupérés. Objectif qu’elle espère atteindre grâce à l’ajout récent d’une déchetterie à son champ d’action : celle de Ramonville.

 Image

En cette période de crise les ressourceries sont un bon moyen de meubler un appartement étudiant le tout en chinant dans un espace imposant par la taille et le nombre d’objets présents. Un vrai régal pour ceux qui aiment trouver leur petit bonheur en fouinant, le tout dans une ambiance agréable où il est visiblement plaisant de travailler.

Informations pratiques :

Le site est ouvert le mercredi & le samedi de 10h à 19h.

Les 7 déchetteries en partenariat avec la Glanerie : Atlanta, Turlu, Ramiers, Cosmonautes, Montlong, Cugnaux & Ramonville.

Pour le petit historique :
Mars 2003 : Création de l’association la Glanerie.
Mai 2009 : Trophée du développement durable remis par la région Midi-Pyrénées.
Février 2010 : Installation dans les locaux de la Glacière.
Octobre 2011 : Inauguration du site de la Glacière.

En petit bonus il y a un atelier le 10 avril :
Mercredi 10 avril de 9h à 17h : « Journée de formation sur les fournitures d’arts plastiques à réaliser soi même, et autour des techniques de fabrication à partir de récupération ». Pour s’inscrire, contacter le 05 61 26 83 40

www.la-glanerie.org

Article et photos : Camille Serieys

Posted in: Système D